Qu’est-ce qu’un Réseau d’Observation du Littoral ?

Les littoraux constitués de côtes basses sableuses sont des milieux en perpétuelle évolution morphologique sous l’effet de l’action des vents, des vagues et des tempêtes. Leur devenir à moyen et long terme résulte non seulement de multiples facteurs environnementaux tels que les apports sédimentaires en provenance des fleuves ou par la dérive littorale , mais également de facteurs anthropiques comme la présence d’aménagements côtiers qui perturbent la dynamique naturelle des sédiments en zone côtière. Sur les littoraux en érosion, le recul de la position du trait de côte vers l’intérieur des terres devient problématique lorsqu’il expose des enjeux économiques, écologiques ou humains.

Il est donc important de caractériser ces phénomènes d’évolution du littoral de manière quantitative, et le plus précisement possible, de manière systématique et selon un pas de temps en phase avec les objectifs définis.

Un réseau d’observation du littoral se place ainsi dans une démarche d’observatoire à long-terme visant l’acquisition de données pertinentes et systématiques sur l’évolution des plages et du trait de côte , de capitalisation de ces informations, et de leur mise à disposition auprès d’un large public.

En 2012, le MEDDE et le BRGM? ont réalisé un inventaire des démarches d’observatoires du trait de côte sur les littoraux français, métropolitain et outre-mer. Le rapport de Bulteau et al. (2011) présente ces différentes démarches nationales, dont le Réseau d’Observation du Littoral de Corse.